La cocaïne, « neige », « coke » et « crack »

La cocaïne est le principal principe actif contenu dans les feuilles de l’arbuste Erythroxylon Coca poussant sur les pentes des montagnes de la cordillère des Andes. Elle est extraite à l’aide de solvants organiques tels que le kérosène, l’acétone ou le gasoil, ce qui fait apparaître le chlorhydrate de cocaïne sous forme de cristaux blancs.
Le chlorhydrate de cocaïne peut être transformé en cocaïne-base (« crack ») sous forme de « rochers » ou en une solution plus pure encore, le « freebase ».

Tant pour les débutants que pour les
consommatrices et consommateurs chroniques, la cocaïne peut représenter un
danger mortel, les conséquence d’un surdosage ou d’une intolérance individuelle
pouvant conduire à une intoxication et à
la mort.

La cocaïne n’est pas une substance anodine:
sa consommation engendre une forte dépendance, dont les conséquences physiques
et psychiques sont souvent très graves.
Le premier objectif de la prévention est la
non-entrée en consommation.

(Addiction Suisse, Focus 2017, « Cocaïne », Lausanne, 2017, Cocaïne – Addiction Suisse)

top-10

L’Observatoire européen des drogues et toxicomanies rapporte que de grandes villes suisses telles que Zürich, Saint-Gall et Genève se placent dans le « Top 10 » des villes détenant les plus hauts taux de consommation de cocaïne en Europe.

La cocaïne est un fort psychostimulant. 

Elle provoque chez toi le « rush », soit une euphorie intense, une disparition de l’anxiété et de la fatigue et une désinhibition.

Fichier 4

La cocaïne atteint très rapidement ton cerveau. 
Elle provoque chez toi de dangereux effets qui peuvent être durables, dont de graves troubles cardiovasculaires tels que les infarctus du myocarde et les troubles du rythme cardiaque.

Comme d’autres drogues, les effets intenses de la cocaïne te font risquer une grave décompensation schizophrénique.

La cocaïne te met dans un état de grande agitation et confusion. 
Tu peux facilement être pris d’attaques de panique soudaines et de dépression ainsi que de troubles paranoïaques et hallucinatoires. 

Pendant le rush, tu te sens tout-puissant alors que toute fatigue et toute anxiété disparaissent. 
Cette intense agitation t’amène à de graves prises de risque ainsi qu’à une agressivité.

Les effets euphorisants de la cocaïne ne peuvent être atteint qu’avec des doses toujours plus mortelles!

Dès les premières doses, la cocaïne crée chez toi une très forte dépendance psychique. 
Après les effets de la descente (« crash »), vient alors chez toi un désir très fort de reprendre une dose de cocaïne pour revivre les effets du « rush ».

La cocaïne est une substance très dangereuse par les accidents mortels de la route qu’elle peut provoquer!

sad

La disparition de la cocaïne dans ton cerveau te précipite au plus bas de ton moral, de ton énergie et de tes émotions. 
Tu éprouves un état dépressif et une perte totale de plaisir.

heroin

La cocaïne est souvent associée à d’autres drogues telles que l’héroïne afin de contrer les effets du « crash ».

polytoxicomanie

La cocaïne t’entraîne donc dans la terrible spirale de la polytoxicomanie.

A télécharger pour ton information : Flyer cocaïne – Addiction Suisse